On connait tous les sites d’achat et de vente d’occasion du type Le Bon Coin ou Vinted. Emmaüs décide de concurrencer ces sites en lançant sa propre plateforme de vente d’occasion solidaire, Trëmma.

Une plateforme pour favoriser la vente d’occasion solidaire entre particuliers

Avec cette nouvelle plateforme, Emmaüs souhaite concurrencer les sites comme Le Bon Coin ou Vinted en encourageant les gens à donner plutôt qu’à vendre. En effet, avec l’apparition de ces plateformes de vente d’occasion faciles d’utilisation car directement en ligne, les personnes ont perdu l’habitude de donner les objets qu’ils n’utilisent plus. Sur cette même idée, Emmaüs a décidé de lancer Trëmma, pour faciliter le don.

La nouvelle plateforme de vente Trëmma est comme les autres sites de vente d’occasion, à la différence près que l’argent de la vente ne va pas au vendeur mais à un projet de solidarité choisi par celui-ci. Le don permet ainsi de participer directement au financement de projets sociaux et solidaires.

En 2016, Emmaüs avait déjà lancé le Label Emmaüs, une boutique en ligne qui était exclusivement alimentée par ses partenaires de l’économie sociale et solidaire. Cette fois, les particuliers peuvent directement vendre leurs objets d’occasion sur la plateforme Trëmma.


Réduire son impact écologique en favorisant l’achat de seconde-main

En achetant d’occasion sur la nouvelle plateforme Trëmma, on fait un geste non seulement solidaire, en finançant des projets qui viennent en aide aux plus fragiles grâce aux contrats de réinsertion, mais aussi écologique car l’achat d’occasion permet de prolonger de cycle de vie des objets. Comme l’explique Maud Sarda, co-fondatrice du site Label Emmaüs, « le vendeur ne touche rien sur ce qu’il a vendu, mais peut demander un reçu fiscal portant sur 60% de la vente ». Ainsi, le vendeur fait un don et peut bénéficier d’une réduction d’impôt.

Trëmma Emmaüs

Chaque utilisateur peut mettre en ligne son annonce avec une photo du produit, une description et un prix. L’annonce est ensuite vérifiée par des modérateurs et mise en ligne sur la boutique en ligne du Label Emmaüs. Une fois que l’objet a été acheté par quelqu’un, le vendeur peut soit déposer l’objet en point relais, soit le donner directement en main propre.

Parmi les structures qui peuvent bénéficier de l’argent ainsi récolté, il y a :

  • La ferme de réinsertion de Emmaüs Baudonne, un lieu qui accompagne les femmes en fin de peine de prison.
  • Emmaüs Connect France avec l’association Les Eaux-Vives à Nantes, qui lutte contre l’exclusion numérique des plus fragiles en proposant des équipements et un accompagnement numérique.
  • Emmaüs Toulouse : l’une des plus grandes communautés Emmaüs de France, qui accueille près de 150 compagnons en situation de précarité.
  • La Ressourcerie du Pays d’Issoire qui collecte 140 tonnes d’objets par an, dont 90% sont réemployés ou recyclés et qui emploie 12 salariés en contrat d’insertion.

vente d'occasion

En savoir plus