« Ceux qui font le choix de vivre autrement sont des marginaux qui n’ont rien compris à la vie »

La société nous formate depuis notre plus jeune âge pour vivre une vie définie à l’avance. Dès qu’on dévie un peu de cette voie, on est considérés péjorativement comme étant des marginaux. Et si on fait le choix de vivre autrement, c’est qu’on est des illuminés. On nous impose de vivre le même mode de vie. On va tous à l’école, le plus longtemps possible. Après les études on trouve tous un travail, et le CDI bien payé est le Graal. Puis, il faut emprunter de l’argent pour payer une maison, la plus grosse possible, une voiture, la plus luxueuse possible, le tout à crédit, pour afficher clairement sa réussite. Le paroxysme du succès est de voir ses enfants emprunter à leur tour cette même voie toute tracée. Quand on n’arrive pas à s’adapter à ce moule, on est considéré comme étant en échec.

Et si finalement nous n’étions pas tous faits pour vivre cette vie là ? On nous a toujours dit que ceux qui vivaient en marge de la société, qui ont fait le choix de vivre autrement, de manière alternative, sont des rêveurs utopistes qui n’ont rien compris à la vie. Comme si vivre autrement était un signe d’anormalité, comme si ce modèle de vie motivé par la réussite dictée par l’argent était le seul modèle possible.

 

vivre autrement en tiny house

@Bless this tiny house

Mais dans ce mode de vie là, quand est-il du facteur bonheur au final ? Vivons nous réellement pour travailler toute une vie, pour rembourser des dettes, et s’acheter les derniers appareils à la mode ?
On possède de plus en plus de choses matérielles, mais on remarque en parallèle que de plus de personnes craquent et partent en depression. Produire plus, toujours plus, et faire la course de la consommation pour combler un manque qu’on ressent au fond de nous. Ce mode de vie là est un véritable engrenage qui emprisonne les gens et qui les empêche de se réaliser en tant qu’individu.

Mais vivre autrement c’est faire le choix de vivre sa propre vie

De plus en plus de personnes ont la sensation de ne pas vivre leur vie, ils trouvent alors la solution dans un mode de vie alternatif. Vivre autrement c’est arrêter de vivre la vie de tout le monde, pour laisser enfin exprimer sa personnalité. C’est le moyen pour ces personnes d’enfin vivre, et non plus survivre.
Beaucoup décident de tout plaquer pour retourner à une vie simple. D’autres aussi y ajoutent un aspect communautaire et écologique. En famille, en couple, seul ou à plusieurs, le seul point commun entre toutes ces histoires c’est le rejet de la surconsommation et le désir de se concentrer sur l’essentiel : le partage.
vivre autrement et voyager en famille

@Nomads Road

 

Finalement, qu’est ce que ça veut dire vivre autrement ?

Dans notre premier podcast sur la permaculture, Julie explique qu’elle a tout plaqué pour aller vivre en communauté, mais elle n’a pas pour autant renoncé au confort. Un mode de vie alternatif ne veut pas dire s’isoler dans les arbres, se faire pousser une barbe et ne manger que des carottes. Vivre autrement c’est se dire que cette course à la réussite et à l’argent n’est peut-être pas finalement le but de la vie.
Et vous, quand est-ce que vous sautez le pas ?

toitslogosavoirplusEn savoir plus