Connaissez-vous le réel impact de votre voyage sur l’environnement ? On parle souvent de l’empreinte carbone des transports, mais le voyage peut aussi avoir un impact direct sur la biodiversité. À travers les activités touristiques, le choix des hébergements ou encore les produits qu’on consomme, nous pouvons pourtant favoriser un voyage plus responsable afin de limiter cet impact. Les parcs nationaux de France ont lancé la marque Esprit Parc National pour inciter les visiteurs à voyager autrement. Rattachés à l’Office français de la biodiversité, les parcs nationaux ont pour but de préserver la biodiversité.

Les Parcs nationaux de France : protéger les milieux naturels et la biodiversité

parc national calanques

En France, il y a 11 parcs nationaux (8 en métropole et 3 en outre-mer) :

  • la Vanoise
  • Port-Cros
  • les Pyrénées
  • les Cévennes
  • les Ecrins
  • le Mercantour
  • la Guadeloupe
  • La Réunion
  • la Guyane
  • les Calanques
  • le Parc national de forêts

Les parcs nationaux de France sont des espaces naturels protégés terrestres et maritimes divisés en deux catégories : le cœur du parc national (terrestre et marin) qui a une règlementation stricte, et l’aire d’adhésion où les communes sont partenaires du développement durable du parc.

La mission principale des parcs nationaux est la protection de la biodiversité. Ainsi, différentes actions sont mises en place comme le suivi scientifique des écosystèmes, mais aussi la surveillance, la sensibilisation, l’éducation des visiteurs et la lutte contre les espèces exotiques envahissantes.

Esprit Parc national : mettre en avant des acteurs locaux engagés

Ces zones naturelles attirent chaque année plus de 8,5 millions de touristes. Ces visiteurs ont forcément un impact sur l’environnement par les activités qu’ils font, les hébergements qu’ils choisissent et les produits qu’ils consomment. L’idée de la marque « Esprit Parc national » est née de l’envie de mettre en avant des acteurs du territoire qui portent les mêmes valeurs que les parcs nationaux, c’est à dire la préservation de la biodiversité et la valorisation des savoir-faire locaux dans leurs activités professionnelles au sein d’un parc national. Les touristes peuvent ainsi retrouver ces acteurs dans plusieurs secteurs d’activité comme les hébergements, les activités, l’artisanat ou encore l’agriculture.

Les guides « Esprit parc national » vont ainsi sensibiliser les voyageurs à la nécessité de préserver la biodiversité. Randonner semble être une activité anodine sans impact sur l’environnement. Pourtant, les randonneurs peuvent transporter involontairement des graines de plantes venues d’ailleurs sous leurs chaussures. En poussant dans de nouveaux milieux, ces graines de plantes exotiques viendront déséquilibrer l’écosystème. C’est le cas par exemple à La Réunion où les espèces exotiques envahissantes font disparaitre les plantes endémiques, entrainant alors la disparition de nombreuses espèces d’oiseaux, d’insectes…

De même, les artisans marqués « Esprit national » vont favoriser l’emploi de matières premières naturelles et locales, les hébergeurs vont être sensibles au respect de l’environnement dans la gestion de leurs hébergements (favorisation du comportement responsable des visiteurs, utilisation des produits d’entretien naturels, réduction des nuisances sonores, visuelles, lumineuses…), les producteurs ne vont utiliser ni des engrais de synthèse, ni produits phytosanitaires, ils vont éviter le gaspillage de ressources naturelles et vont participer à la préservation de la biodiversité par une agriculture vertueuse.

Avec cette initiative, les parcs nationaux montent qu’un tourisme plus responsable est possible. En voyage comme à la maison, nos actions ont un impact. Il ne tient qu’à nous de voyager autrement pour préserver la biodiversité.

En savoir plus