Il y a 20 ans, Téri et Brian, originaires des Etats-Unis, ont commencé à s’intéresser à la vie en autonomie en faisant des stages chez des maraîchers bio. Ils travaillaient alors dans un centre d’éducation au développement durable. Après avoir acquis des bases en permaculture, ils décident de louer une petite maison avec un grand terrain pour y faire pousser leur propre nourriture. Ils apprennent peu à peu à conserver leurs récoltes de fruits et légumes, à faire du compost, à élever des poules, des canards, des chèvres mais aussi des abeilles.

En 2012, après 13 années d’erreurs et d’apprentissages, ils décident d’auto-construire leur maison pour y vivre avec leurs deux enfants âgés de 2 et 5 ans. Ils achètent un grand terrain avec 2 autres familles qui veulent également vivre en autonomie. Chaque famille possède ainsi 4 hectares et gère en copropriété 12 hectares de forêt, de pâturages et d’étangs. 7 ans après être parti de zéro, le couple vit en totale autonomie en famille.

vivre en totale autonomie en famille
@Teri Page, Homestead-Honey.com

Autoconstruction d’une Tiny House de 30 m² pour vivre en autonomie en famille

Après avoir acheté le terrain, Teri et Brian ont commencé la construction de leur petite maison. Ils ont souhaité autoconstruire leur Tiny House avec des matériaux respectueux de l’environnement tout en ayant un budget très restreint car ils ne souhaitaient pas faire de prêt bancaire.

Comme ils n’avaient pas beaucoup d’argent, ils ont campé sur le terrain durant la construction de la maison et ils ont vécu plus d’un an et demi sans électricité en attendant d’avoir assez d’économies pour acheter des panneaux solaires.

autonomie panneaux solaires
@Teri Page, Homestead-Honey.com

Leur Tiny House, faite avec du chêne local et de planches récupérées dans un vieux bâtiment, est isolée avec de la ouate de cellulose soufflée. Elle n’a pas l’eau courante : ils utilisent l’eau de pluie et l’eau d’un étang pour leurs besoins en eau. Leurs panneaux solaires suffisent à couvrir leurs besoins en électricité car la famille n’a pas d’électroménager (ils ont fabriqué un frigo naturel souterrain, ils font la lessive à la main, utilisent un four solaire…).

@Teri Page, Homestead-Honey.com

Pour le chauffage, le couple installé à poêle à bois qu’ils alimentent grâce à la forêt sur leur terrain.

En faisant les travaux eux-mêmes et en faisant de la récup’ pour une grande partie des matériaux, leur maison leur a finalement coûté 7400 euros.

vivre en autonomie en famille
@Teri Page, Homestead-Honey.com

Vivre en autonomie en famille : la nourriture

La nourriture est un point très important lorsqu’on décide de vivre en autonomie. Téri et Brian ont planté plus de 125 arbres fruitiers sur leur terrain. Ils ont également un immense potager en permaculture et une serre. En plus des fruits et légumes qui poussent en abondance sur le terrain, la famille élève des canards, des poules, deux vaches, quelques porcs et agneaux pour avoir des oeufs, du lait et de la viande.

vivre en autonomie
@Teri Page, Homestead-Honey.com

Le quotidien en famille dans une Tiny House

En construisant leur propre maison sans crédit et en vivant en totale autonomie énergétique et alimentaire, Téri et Brian ont considérablement réduits leurs besoins financiers. Ils fabriquent au maximum ce dont ils ont besoin, comme par exemple les produits d’hygiène. Parmi les rares dépenses qu’ils ont encore : ils ont toujours leur voiture et doivent payer leur abonnement téléphone/internet. Pour le reste, ils dépensent très peu d’argent.

Lorsqu’ils ont besoin d’argent, Brian fait quelques chantiers de menuiserie et Téri fait des mission de Freelance sur Internet. En plus de cela, le couple fabrique des produits pour les vendre sur Etsy : des bougies, des baumes hydratantes mais aussi des livres pour aider ceux qui souhaitent également se lancer dans une vie en autonomie.

@Teri Page, Homestead-Honey.com

Le but de vivre dans une Tiny House c’est justement de réduire ses besoins financiers pour passer un maximum de temps en famille. Téri et Brian ont décidé de faire l’école à la maison. Plusieurs familles se réunissent chaque semaine pour faire une école coopérative où les parents se partagent la responsabilité d’éduquer les enfants. Les enfants apprennent les langues, les mathématiques mais aussi le dessin, le tricot et l’exploration de la nature. L’apprentissage se fait au rythme de l’enfant.

vivre en autonomie famille
@Teri Page, Homestead-Honey.com

En savoir plus