Yunaë, 28 ans, fait des illustrations et des storyboards, et Jonathan, 35 ans, réalise des vidéos et des effets 3D. Après avoir habité et travaillé dans de grandes villes en France, le couple a décidé d’autoconstruire une Tiny House pour faire le tour du monde. En effet, la Tiny était pour eux une occasion d’être propriétaire tout en ayant un impact réduit et en étant plus indépendant financièrement. Ils ont aussi été séduits par la possibilité d’habiter partout en étant nomades.

Autoconstruction de leur maison nomade avec des matériaux écologiques

Yunaë et Jonathan se sont rencontrés au début du projet lors des premiers mois de construction.

Pour la construction, Jonathan et Yunaë ont choisi des matériaux écologiques et durables : du bois pour la structure et le bardage, du chanvre pour l’isolation et une toiture en aluminium. Avant de se lancer dans l’autoconstruction de leur Tiny, Jonathan a rencontré de nombreux professionnels qui ont pu l’aider et lui donner des conseils. Au final, la seule difficulté qu’ils ont rencontré lors de l’autoconstruction était la limitation de poids car, en France, la charge d’une remorque est limitée à 3,5 tonnes.

Leur Tiny House entièrement équipée leur a coûté 30 000 €. 2 années ont été nécessaires pour autoconstruire leur maison sur roues et le couple a décidé de documenter chaque étape à travers des vidéos sur Youtube afin d’aider ceux qui, comme eux, souhaitent se lancer dans l’autoconstruction.


Voyager autrement : faire le tour du monde avec leur Tiny House

Dès le début de la construction de leur Tiny House, Yunaë et Jonathan savaient qu’ils allaient voyager autour du monde avec leur Tiny House. En effet, ils ont été séduits par l’idée de pouvoir voyager avec leur maison. Ils n’ont pas fixé d’itinéraire très précis car ils prévoient de suivre les saisons pour toujours avoir le soleil. Et ils ne savent pas non plus combien de temps leur voyage va durer. Jonathan nous dit 10 ans, peut-être plus !

Pour travailler, ils n’ont besoin que d’un ordinateur et d’une connexion Internet.

Ils vont donc pouvoir le faire à distance.

Par ailleurs, en faisant le choix d’une vie minimaliste, le couple a besoin de très peu de choses. Même s’ils regrettent d’avoir dû prendre quelques matériaux plastiques pour alléger le poids de leur Tiny House, Jonathan et Yunaë sont très sensibles à leur impact écologique. le fait de vivre dans une petite superficie n’a rien de contraignant, bien au contraire. Ils trouvent ça agréable d’avoir tout à porté de main, d’avoir peu de rangement et peu de choses à ce soucier comparer à une maison habituelle pleine d’objets.

tour du monde avec Tiny House
@Tiny House Livingstone

Jonathan et Yunaë nous présentent ainsi un autre mode de vie et une nouvelle manière de voyager tout en restant à la maison 🙂 Bonne route à eux !

tour du monde avec Tiny House
@Tiny House Livingstone

En savoir plus

  • Suivre les aventures de Yunaë et Jonathan dans leur Tiny House autour du monde :

– Sur Youtube : Tiny House Livingston
– Sur Instagram : @tinyhouselivingston https://www.instagram.com/tinyhouselivingston/
– Sur Facebook : https://www.facebook.com/THLivingston/