Et si on profitait de l’hiver pour penser à notre futur potager en permaculture ? Débuter en permaculture n’est pas si difficile ! Voici 3 conseils de base pour commencer facilement.

débuter en permaculture jardin

Qu’est-ce que la permaculture ?

Le terme vient de l’anglais « permanent culture », soit agriculture permanente. Il s’agit de mettre en place un système qui crée une harmonie entre la nature (végétaux et faune) et l’homme. Le but est que l’homme puisse se nourrir mais aussi qu’il fasse cela sans épuiser ni abîmer la Terre pour une continuer à la cultiver.

La permaculture est alors la création d’un écosystème équilibré dans lequel les légumes et autres plantes sont cultivés de manière durable. Mais c’est aussi un système dans lequel on crée des habitats pour la faune et les insectes utiles.

Pour atteindre ce but il faut suivre une méthodologie qui s’appelle le « design ». Ce terme vise à créer un écosystème harmonieux, naturel, autonome et respectueux de la nature. Dans cette perspective, chaque élément sera placé selon ses propres besoins et ce qu’il produit. Ce design s’appuie sur trois éléments.

Les 3 éléments de la permaculture

  • Des éléments éthiques : qui sont les valeurs universelles de base de la permaculture. Elles sont au nombre de 3 : prendre soin des humains, prendre soin de la nature et redistribuer le surplus généré.
  • Des principes : ils s’agit de 12 idées ou concepts, qui, lorsqu’ils sont utilisés ensemble permettent de créer un environnement harmonieux.
  • Des techniques et des outils adaptés au contexte local.

Le contexte, l’environnement dans lequel on vit, a toutefois aussi un impact pour se lancer dans la permaculture et il convient de le prendre en compte. La permaculture n’est pas une méthode figée, c’est vraiment un ensemble d’actions à mettre en place en s’adaptant au terrain.

Débuter en permaculture : 3 conseils faciles pour commencer

Pour débuter en permaculture, vous n’avez pas besoin d’avoir un énorme jardin ! D’ailleurs on peut même faire de la permaculture sur son balcon !

Première astuce : bien observer, comprendre et apprendre

La première chose à faire quand on souhaite débuter en permaculture, avant même de mettre les mains dans la terre, c’est de regarder, réfléchir et étudier.

Cette phase passe souvent par des recherches, de la lecture et des échanges pour comprendre nos propres besoins et les fonctionnements de base de la permaculture.

Mais il s’agit également de se pencher dans notre jardin pour regarder la vie qui s’y est développée.

Bref, il faut déjà comprendre le fonctionnement de son propre espace avant même d’y intervenir.

Deuxième conseil pour débuter en permaculture : Offrir des maisons pour la biodiversité

Un jardin en permaculture est un espace en harmonie où la faune et la flore vivent ensemble dans une même dynamique. Quand on débute en permaculture, on pense souvent qu’il s’agit uniquement des plantes. Mais la faune a une importance majeure dans le développement de la flore.

débuter en permaculture insectes

Pour attirer et développer la biodiversité, il est possible d’installer un hôtel à insectes. Il s’agit d’une petite maison qui permet d’attirer les petites bêtes mais aussi de les protéger. Il y en a de différentes formes, différentes tailles et il est assez simple de les construire soi-même.

débuter en permaculture hotels à insectes débuter en permaculture hotel à insectes

A poser dans le jardin pendant l’hiver, on permet à des insectes auxiliaires de venir s’installer dès le printemps suivant. Ces derniers lutteront ainsi contre les parasites de plantes tout en favorisant l’équilibre de la chaîne alimentaire.

Troisième astuce : Associer les plantes et cultures complémentaires

L’idée est d’installer chaque élément à la place qui lui convient le mieux afin de limiter le gaspillage et de permettre une utilisation optimale des vertus de chacun.

En effet, en permaculture, il existe de bonnes associations de plantes qui permettent à ces dernières de se protéger mutuellement des maladies, parasites ou assurer leur croissance.

Quelles plantes faut-il associer pour éviter les maladies et les parasites ? Voici 5 idées

  • Les tomates et le basilic s’associent bien car le basilic éloigne les mouches et les moustiques et renforce le goût des tomates
  • La menthe et les choux vont bien ensemble car la menthe éloigne les piérides du chou
  • La carotte va bien avec les poireaux, les oignons, l’échalote, l’ail, la ciboulette et la sauge car leurs parfums repoussent la mouche de la carotte. Inversement, le poireau avec la carotte permet d’éviter la teigne du poireau.
  • Le melon avec du persil et de l’origan contre les pucerons, et avec du thym contre les limaces
  • En installant  des capucines et du tabac d’ornement, vous détournez l’attention des moucherons car ils seront attirés par leur odeur. Ces plantes agissent comme un aimant.

capucine jardin permaculture

Alors, on planifie son potager en permaculture pour le printemps prochain ?

En savoir plus :