Vivre libre, qui n’en rêve pas ? Dans notre société actuelle, la réussite sociale est jugée en fonction de l’argent. La surconsommation est reine là où le bonheur est associée aux possessions matérielles. Mais de plus en plus de personnes rejettent ce modèle en optant pour une vie alternative plus simple. C’est ce qu’ont décidé de faire Andrew et Nickie en vivant en autonomie avec très peu d’argent dans un bus scolaire aménagé.

© Mariana Campos

Une envie de vivre libre au jour le jour sans se soucier du lendemain

Nickie a grandi à la campagne, dans une ferme au milieu de la nature avec ses parents. Mais suite à des problèmes financiers, sa famille a dû déménager dans une grande ville. Elle n’a pas réussi à s’adapter à ce monde bien différent de ce qu’elle connaissait alors. À 18 ans, elle décide de partir avec seulement 30$ en poche. Elle ère sur les routes, donnant des coups de mains dans des restaurants moyennant le repas et quelques dollars. Après quelques mois de vie nomade, elle finit par rencontrer Andrew. Le jeune homme ne passait pas inaperçu dans son bus scolaire atypique.

© Mariana Campos

 

Andrew a acheté le bus scolaire 2000 euros et il a récupéré la carrosserie d’un vieux VW qu’il a soudé en haut du bus pour faire un loft. Le jeune homme a grandi dans une caravane, et n’a jamais suivi le modèle prédéfini par la société.

Cela fait maintenant 7 années que le couple vit ainsi sur les routes.

Vivre libre en faisant de la musique et en vivant dans une maison mobile qui roule à l’huile végétale recyclée

Le couple ne possède pas grand chose et vit avec très peu d’argent.

Lorsque l’argent vient à manquer, ils s’arrêtent et joue de la musique dans les rues. Ils travaillent également dans des exploitations agricoles quelques jours par an et vendent des objets d’Art qu’ils fabriquent eux-mêmes. Ils vivent ainsi au jour le jour, sans se préoccuper du futur. « On ne sait pas de quoi demain sera fait. Beaucoup de gens perdent leur vie à la gagner. Nous on a décidé de vivre comme si chaque jour était le dernier ».

© Mariana Campos

© Mariana Campos

 

Nickie et Andrew tiennent à leur autonomie énergétique. Ils ont ainsi installé des panneaux solaires et voyagent en fonction de la météo pour avoir le meilleur rendement possible. Mais, dans ce genre de vie nomade, le carburant est une source de dépense très importante et malheureusement inévitable. Le couple a trouvé une solution astucieuse. Ils récupèrent dans les restaurants l’huile végétale usée qu’ils filtrent pour faire rouler le bus sans endommager leur moteur.

Une autre manière de voir la vie et d’expérimenter une définition de « Vivre libre ».

En savoir plus