Findhorn, dans le nord de l’Ecosse, est aujourd’hui l’un des écovillages les plus connus dans le monde. L’histoire du village a d’abord débuté lorsque Peter et Eileen Caddy, accompagnés de leur 3 enfants, décidèrent d’installer leur caravane à Findhorn en 1962. Rejoints par leur amie Dorothy Maclean, les trois amis se lancèrent dans le maraîchage en faisant pousser des fruits et légumes afin. Leur jardin a rapidement attiré l’attention des visiteurs car malgré la terre sablonneuse et sèche, leurs légumes qui poussaient grâce à « l’esprit de la nature » étaient géants (les choux pouvaient atteindre les 20kg !). C’est ainsi que de nombreuses autres personnes, séduites par le lien entre la spiritualité et la nature, décidèrent d’emménager à leur tour à Findhorn. La Findhorn Foundation, une association à but non lucratif, a été fondée en 1972 et elle est devenue petit à petit un véritable écovillage. Aujourd’hui l’écovillage compte près de 500 habitants.

Findhorn ecovillage
© Findhorn Foundation & Findhorn Ecovillage
Findhorn ecovillage
© Findhorn Foundation & Findhorn Ecovillage

La vie en communauté dans l’écovillage de Findhorn

Aujourd’hui, réduire son emprunte écologique est l’enjeu principal du monde de demain. Mais les habitants de l’écovillage de Findhorn n’ont pas attendu l’urgence pour agir concrètement en adoptant un mode de vie plus respectueux de l’environnement. Cela fait maintenant plusieurs décennies que les habitants de cet écovillage vivent en communauté durable écologiquement, économiquement, culturellement et spirituellement en harmonie avec l’esprit de la nature.


Les principes fondateurs de la communauté

La spiritualité et l’écologie sont au coeur des principes fondateurs de la communauté. Le but est de vivre en harmonie avec la nature et les autres êtres humains grâce à l’écoute de soi, des autres et grâce à la création commune. Plus de 100 maisons écologiques ont été construites avec principalement des matériaux recyclés comme le bois qui provient de fûts de whisky, des pneus ou encore des pierres. L’isolation est faite avec de la paille et maisons ont des toits végétalisés. Les eaux usées sont traitées directement sur place à l’aide de bassins qui contiennent différents écosystèmes (bactéries, plantes, algues, micro-organismes, escargots, poissons…) qui purifient l’eau.

Findhorn
© Copyright Julian Paren
Findhorn
© Copyright Julian Paren

Parmi les autres solutions mises en place pour réduire l’impact écologique, les habitants ont installé des éoliennes qui alimentent le village en électricité, une chaudière à biomasse de 250 kW et des chauffe-eau solaires. Par ailleurs, la communauté est autosuffisante en nourriture grâce aux jardins communautaires où sont cultivés les légumes biologiques en permaculture. Les habitants sont végétariens.

Findhorn ecovillage
© Findhorn Foundation & Findhorn Ecovillage

Des formations et conférences pour les visiteurs

Convaincus qu’un monde meilleur est possible, la Findhorn Fondation a décidé de proposer aux visiteurs des formations et des conférences. Ainsi, des évènements et des stages sont organisés chaque année. Les visiteurs restent au minimum une semaine pour expérimenter la vie en communauté.

La communauté est ouverte à tous, qu’importe l’âge, l’origine, l’orientation sexuelle ou la religion. C’est une communauté intergénérationnelle et un groupe multiculturel.

Pour en savoir plus : https://www.findhorn.org/francais/

Findhorn
© Findhorn Foundation & Findhorn Ecovillage

En savoir plus