Comme la vie en van ou en fourgon aménagé n’est pas réservée aux mécaniciens, de nombreuses personnes décident chaque année de tenter la vie nomade en prenant la route sans réellement s’y connaître en mécanique. Malheureusement, en achetant un van ou un fourgon aménagé d’occasion on ne sait pas toujours à quoi s’attendre. Derrière une apparence parfaite, on peut parfois découvrir l’enfer. Les pannes peuvent alors s’enchaîner et vider notre porte-feuille. Comment choisir un van d’occasion ou un fourgon aménagé d’occasion ? Que faut-il vérifier pour avoir une idée de l’état général du véhicule ? Voici 10 points qu’il ne faut surtout pas négliger quand on achète un van ou un fourgon aménagé d’occasion.

fourgon aménagé occasion

1- Savoir quel type de van ou de fourgon aménagé nous convient

Quand on décide de se lancer dans une vie nomade « vanlife », on hésite souvent entre le van ou le fourgon aménagé. Avant de commencer vos recherches pour acheter votre future maison sur roues, prenez le temps de réfléchir à ce que vous voulez. En effet, l’utilisation et le confort ne sera pas le même et tous les modèles ne conviennent pas à tous les voyageurs. Il faut tout d’abord prendre en compte la hauteur et la longueur du véhicule. Plus il est grand, moins il sera discret et moins il passera partout : les véhicules de moins de 2 mètres passent par exemple plus facilement sous les portiques des parkings et ne payent pas de supplément pour l’autoroute. Si le fait de se tenir debout une fois à l’intérieur est important pour vous, il existe des vans et des fourgons aménagés avec un toit relevable.

Concernant le confort aussi il y a une différence. Les modèles plus grands ont souvent des toilettes et une douche alors que les van, plus compacts, n’ont pas la place (et la hauteur) suffisante pour une salle de bain.

Enfin, les différents modèles ne consomment pas de la même manière et ne se conduisent pas pareil. Un van, plus petit et moins lourd, s’apparente à la conduite d’une voiture. Alors qu’un fourgon aménagé haut perché s’apparente à la conduite d’un utilitaire.

Le choix du van ou du fourgon aménagé doit donc se faire en fonction de vos besoins (voyage en solo, en famille, en couple ?) et vos critères.

2- Avant d’acheter un van ou un fourgon aménagé d’occasion il faut se renseigner sur la fiabilité du modèle

Vous avez trouvé un magnifique van ou un fourgon aménagé d’occasion qui vous plait ? Attention, toutes les marques et tous les modèles ne se valent pas : certaines marques et certains modèles sont plus fiables que d’autres !

On vous conseille d’effectuer des recherches sur le modèle en allant sur des forums spécialisés. Vous aurez ainsi des avis et des informations sur les points forts et les points faibles du modèle que vous souhaitez acheter.

Et quand un modèle vous plait beaucoup, pensez à vous renseigner sur les différentes motorisations existantes. Toutes les motorisations n’ont pas la même valeur évidemment (pour simplifier, plus c’est puissant plus c’est cher). Mais surtout, toutes les motorisations ne se valent pas en terme de fiabilité. Seuls les forums et magazines spécialisés pourront éventuellement vous donner des informations pour sélectionner le meilleur modèle avec la meilleure motorisation.

3- Si vous souhaitez voyager, il faut savoir si la marque est connue à l’international et si on trouve facilement des mécaniciens et des pièces

Si vous comptez voyager, le choix du modèle et de la marque ne doit pas se limiter à la fiabilité mais aussi à la présence du véhicule dans le monde. Est-ce que la marque est implantée un peu partout sur la planète ? Une marque peut être très présente en France mais très peu connus à l’étranger. En choisissant une marque peu connue dans le monde, si vous tombez en panne en voyageant, vous aurez du mal à trouver des pièces de rechange et surtout un mécanicien qui connait le véhicule.

Par ailleurs, en règle général, même si vous ne voyagez pas, si vous décidez d’acheter d’occasion, assurez-vous que les pièces soient facilement trouvables. Il y a des modèles qui ne sont plus du tout produits et pour lesquels on a du mal à trouver des pièces en cas de panne.

4- La corrosion : attention à la rouille perforante quand on achète un van ou un fourgon aménagé d’occasion

Une fois devant le van ou le fourgon aménagé, pensez à faire une inspection minutieuse de la carrosserie (n’oubliez pas le toit !). Les points de rouille devront être rapidement traités pour éviter que la carrosserie ne s’abîme davantage car la rouille peut fragiliser la structure du véhicule ! Les points de rouille non traités se propagent et finissent par trouer la carrosserie. Les cloques de peinture peuvent indiquer la présence de rouille en action. Ainsi, sous la peinture, cette rouille peut provoquer des trous sans même qu’on ne le voit !

van occasion conseils

Attention, certains vendeurs cachent la rouille en passant un coup de peinture. Le van ou le fourgon peuvent donc avoir une apparence parfaite mais la rouille non traitée continue malheureusement son travail. Regardez si la peinture est récente ou observer les différences de couleur à certains endroits.

Généralement, les véhicules de bord de mer où qui circulent régulièrement sur des routes salées en hiver ont plus tendances à souffrir de la rouille.

5- Les infiltrations d’eau

Les infiltrations d’eau peuvent causer de gros dégâts si elles ne sont pas détectées à temps. Vérifiez autour des ouvrants l’état des joints d’étanchéité, observez les parois pour repérer d’éventuels coulures et regardez aussi dans les placards.

6- Dans quel état est le châssis ?

Le châssis est un bon indicateur concernant l’état du véhicule. En effet, le vendeur peut nettoyer la carrosserie du van ou du fourgon aménagé pour donner l’impression d’un véhicule bien entretenu. Mais les parties basses du véhicule sont rarement nettoyées. On peut donc se rendre facilement compte de son état général. Un châssis rouillé est un châssis fragilisé. En vérifiant le châssis on peut également voir si le van/le fourgon aménagé a été accidenté.

Pensez à vérifier le système d’échappement. Est-ce qu’il est rouillé ? Est-ce qu’il y a des trous ? Est-ce que vous remarquez des traces d’huile en passant le doigt à la sortie du pot d’échappement ? Attention, cela est peut-être un signe d’un problème grave de moteur…

7- Toujours vérifier le moteur quand on achète un van ou un fourgon aménagé d’occasion

La vérification du moteur est une étape primordiale dans l’inspection du véhicule d’occasion.

  • La première chose à faire est de vérifier les fuites d’huile. Pour les vans ou les fourgons aménagés anciens les petites pertes d’huiles sont fréquentes mais attention aux fuites (des gouttes qui coulent et des tâches d’huile fraîches au sol).
  • Mayonnaise au niveau du bouchon d’huile ? Cette mayonnaise se forme au contact du liquide de refroidissement et de l’huile. Cela peut provenir du joint de culasse…
  • Vérifiez aussi la fumée qui sort du pot d’échappement : une fumée bleue = consomme trop d’huile. La fumée blanche = le joint de culasse.

Est-ce que le moteur a du mal à démarrer à froid ? Quand est-ce que la courroie a été remplacée ? Est-ce que le vendeur a bien le carnet d’entretien ?

8- Usure des pneus

L’usure des pneus doit être la même sur un même train. Une usure irrégulière peut indiquer une mauvaise géométrie ou des problèmes d’amortisseurs. Une usure d’un seul côté peut indiquer un parallélisme à régler.

Pensez à vérifier l’intérieur des pneus et assurez-vous que les pneus ne soient pas craquelés.

9- Quel est l’historique du van ou du fourgon aménagé d’occasion ?

Combien est-ce qu’il y a eu de propriétaires ? Où est-ce que le van a été entreposé ? Est-ce qu’il a beaucoup roulé ?

Avoir l’historique du véhicule est important car on peut voir si le van ou le fourgon aménagé a changé de main très souvent. Si les propriétaires changent trop souvent on peut se poser des questions.

Demandez aussi si le véhicule a été utilisé régulièrement. Il n’est pas rare que des vans restent inutilisés pendant plusieurs années car leur propriétaire n’en n’avait plus l’utilité. Cela n’est pas sans conséquence pour le van. Dans ce cas, il faut bien vérifier le bon fonctionnement du moteur et se méfier des éléments en caoutchouc comme la courroie qui a pu se fragiliser ou les pneus qui peuvent être déformés.

vanlife conseils

10- L’aménagement est-il homologué ? Carte grise CTTE, VP ou VASP ?

Un dernier point à ne pas prendre à la légère quand on achète un fourgon aménagé ou un van d’occasion : la carte grise. En cherchant un van ou un fourgon aménagé d’occasion, vous trouverez probablement des cartes grises CTTE et VP. Cela signifie que l’aménagement n’est pas homologué. On vous conseille de prendre un véhicule homologué VASP ( Véhicule Automoteur Spécialisé de PTAC < ou = 3,5 tonnes ).

Pourquoi acheter un van ou un fourgon aménagé VASP ?

La loi indique que les véhicules aménagés doivent être homologués par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL). Cet organisme vérifie par exemple les installations de gaz, de chauffage, de cuisson, les issues des secours, les grilles d’aération… L’homologation VASP est payante.

En cas d’accident, si votre équipement n’est pas homologué VASP, l’assurance ne prendra rien en charge.

van occasion conseils

On espère que cet article vous aidera à acheter votre van ou votre fourgon aménagé d’occasion.
N’hésitez pas à partager avec nous votre expérience en commentaire 🙂

En savoir plus