Le Wwoof (World-Wide Opportunities on Organic Farms – Opportunités dans des fermes bio du monde entier) est une association qui a été créée pour mettre en relation des bénévoles et des hôtes afin de faciliter l’échange de savoirs agricoles plus respectueux de l’environnement. Faire du wwoofing c’est voyager autrement en favorisant la découverte et l’entraide. On peut faire du Wwoofing partout dans le monde.

faire du wwoofing

Faire du Wwoofing : voyager autrement en favorisant l’entraide et l’échange pour un mode de vie plus respectueux de l’environnement

Le Wwoof est un mouvement né dans les années 70 en Angleterre. L’idée de départ était de permettre aux citadins de découvrir la vie à la campagne, le temps d’un week-end, en étant nourri et logé tout en en participant aux travaux de la ferme biologique. Le mouvement a rapidement pris de l’ampleur et s’est étendu à travers le monde.

 

Même si le concept s’est développé dans de très nombreux pays, les fondements restent inchangés. Le Wwoofeur est accueilli par un hôte qui lui offre le gîte et le couvert en échange d’une aide dans son exploitation Bio. Ainsi, le bénévole peut être accueilli par des maraîchers, des viticulteurs, des éleveurs mais aussi dans des éco-lieux. À travers cet échange, la personne apprend les techniques alternatives de l’agriculture biologique, la biodynamie, la permaculture, l’autosuffisance… C’est aussi une excellente manière de voyager autrement, en expérimentant la vie au milieu de la nature et en découvrant la région avec des gens qui y vivent.

Comment faire du Wwoofing ?

Pour faire du Wwoofing, il faut tout d’abord devenir membre de l’association. Pour cela, il faut payer une cotisation annuelle :

  • Adhésion pour une personne: 25 € (pour le Wwoofing en France)
  • Adhésion pour deux personnes: 30 € (pour le Wwoofing en France)

Les hôtes postent une annonce sur le site Internet et les bénévoles peuvent ensuite postuler. Certains hôtes cherchent des personnes pour quelques jours, d’autres cherchent des personnes pour plusieurs mois. Généralement, le bénévole aide 4 à 6 heures par jour (matin ou après-midi). Cela laisse le temps de visiter les environs. Le trajet est pris en charge par le bénévole mais, une fois sur place, le bénévole est nourri et logé.

Le Wwoofing est donc une expérience avant tout humaine basée sur l’échange et le partage de connaissance. Et c’est aussi une manière économique de voyager.

 

Découvrez une journée type de wwoofing à Hawaï

Antoine et Maëlle ont fait 3 semaines de Wwoofing à Hawaï. Ils n’étaient pas nourris mais étaient logés dans une cabane indépendante, équipée d’une cuisine et d’une douche solaire. Ils devaient faire quelques travaux agricoles, 15 heures par semaines, soit 3 heures par jour 5j/7, laissant ainsi au couple beaucoup de temps libre pour découvrir Hawaï en économisant sur le logement.

Le couple explique que le Wwoofing permet aussi de voyager plus lentement. Comme on reste plusieurs jours au même endroit, on a le temps d’approfondir la découverte de la région/du pays.

En savoir plus