Aurélien et Sarah, 36 et 32 ans, ont toujours été passionnés par la mer. Après avoir fait de la planche à voile à haut niveau durant 10 années, ils ont décidé d’en faire un métier, puis d’en faire un mode de vie. Avant de tout plaquer pour vivre sur un voilier et planifier un tour du monde, Aurélien était conseillé technique régional pour la ligue Bretagne de Voile et Sarah était free rideuse professionnelle, et professeur de Paddle et de yoga.

Une enfance passée sur un voilier en tour du monde, un idéal de vie reproduit

Sarah a passé les 11 premières années de sa vie à bord d’un voilier. Âgée d’à peine 24 heures, elle commençait déjà à expérimenter cette vie nomade sur l’eau. La jeune femme garde un excellent souvenir de cette enfance, comme le témoigne l’article qu’elle a écrit à ce sujet : Comment mon enfance en voilier a fait de moi une femme épanouie« .

bébé en voilier tour du monde

@Sarah Hébert de Poussé par le vent

bébé en voilier

@Sarah Hébert de Poussé par le vent

C’est donc naturellement Sarah qui a eu l’idée d’habiter sur un voilier, idée tout de suite approuvée par Aurélien. Après avoir habité plusieurs années en appartement, Sarah a sauté le pas lorsqu’ils ont acheté le bateau il y a plus de 2 ans. Aurélien a vendu son appart au printemps dernier pour la rejoindre à bord. Ce qui leur a immédiatement plus dans ce mode de vie c’est le contact avec la nature, le fait de devoir développer de nouvelles compétences pour tout savoir réparer à bord. En vivant sur un voilier, donc une maison mobile, ils peuvent changer de décor s’ils en ont envie en mettant tout simplement les voiles.

Ils vivent maintenant dans 20m2. Le plus difficile a été de faire le tri dans les affaires. Quand on vit dans une si petite surface on doit réfléchir à plusieurs fois à l’utilité de chaque objet. Les vêtements ne prennent pas plus d’une étagère par exemple.

Le couple a investi toutes leurs économies dans l’achat du voilier. Le bateau était en bon état mais n’était pas équipé pour le grand large. C’est pourtant par la mer que le couple est revenu avec le voilier. Cette première navigation a été l’occasion pour Aurélien de passer sa première nuit en mer.

@Sarah Hébert de Poussé par le vent

 

Le bateau a 15 ans, des travaux de rénovation sont nécessaires afin de l’équiper pour un tour du monde.

Le voilier est quasiment autonome. Il est équipé de panneaux solaires, et le couple réfléchit à l’installation d’un alternateur d’arbre d’hélice.

La vie à bord d’un voilier avec un nouveau-né

L’aventure à deux s’est transformée en aventure à trois lorsque le petit Nael est né le 12 janvier dernier.

Le bateau est parfaitement équipé pour l’hiver et dispose de tout le nécessaire pour se sentir protégé dans un cocon chaleureux. C’est donc tout naturellement et sans aucun doute que le couple est revenu à bord avec le bébé alors âgé de 4 jours.

Être enceinte en voilier

@Sarah Hébert de Poussé par le vent

vivre en voilier

@Sarah Hébert de Poussé par le vent

 

Finalement, même si leur « maison » est différente, le couple vit le même quotidien que tous les jeunes parents : au rythme des tétés et des couches. Après avoir trouvé un nouveau rythme de vie, Sarah et Aurélien ont repris les travaux à bord pour le grand départ.

tour du monde en famille voilier

@Sarah Hébert de Poussé par le vent

Le voyage en préparation : un tour du monde en direction de la Nouvelle-Calédonie

Le couple est actuellement amarré au port de Vannes afin d’être à l’abri des tempêtes. Mais en mai prochain ils vont larguer les amarres pour un tour du monde à la découvertes des meilleurs spots de glisse.

À travers ce voyage et ce mode de vie, le couple souhaite aussi transmettre une belle philosophie de vie au petit Nael : ne pas avoir de préjugés sur l’autre, vivre simplement et être connecté avec la nature.

En savoir plus :