Landry, 29 ans, était ingénieur mécanique à Paris. Après deux années en ville, le jeune homme décide finalement de revenir en Vendée préparer son projet qui consiste à voyager en van en Europe pour sensibiliser les gens au recyclage. Cela fait maintenant 7 mois qu’il vit sur les routes pour ramasser les déchets qui résultent de la surconsommation.

voyager en van

@Unvoyagepourlaplanete – Landry Routhiau

Tout plaquer pour devenir nomade et sensibiliser aux dégâts causés par les déchets sur la nature

Le choix de voyager en van s’est imposé car c’est une façon économique et pratique pour y vivre et ramasser les poubelles. Landry est un grand fan du recyclage de vieilles voitures. C’est d’ailleurs comme ça qu’il a acquis son van, en le sauvant de la poubelle. Après l’avoir remis en état, le van réaménagé et autonome est devenu sa maison en août dernier.

L’idée de ce voyage utile lui est venue au cours de ses voyages et différents travaux. Il a toujours été sensible à l’impact de l’Homme sur son environnement. Il vivait déjà en évitant les emballages et en bannissant le gaspillage.

voyager en van ramasser déchets

@Unvoyagepourlaplanete – Landry Routhiau

Lorsqu’il travaillait en tant qu’ingénieur mécanique dans des groupes industriels, il réfléchissait sur l’avenir du produit et son déclin, comment il serait possible de le recycler une fois sa fonction terminée. Malheureusement, ce genre de réflexion n’a pas sa place dans l’industrie de masse. C’est la raison pour laquelle le jeune homme a quitté son travail.

En voyageant Landry s’est rendu compte de l’étendue des dégâts laissés par l’Homme et la société de surconsommation. Il a ressenti un énorme mal-être et une certaine honte. Ne pouvant plus rester sans rien faire, il décide alors d’aller constater les dégâts et ramasser tous les déchets sur sa route. L’impact d’un déchet sur la nature est malheureusement très grave car un déchet est bien plus nocif que l’on pourrait croire.

Voyager en van lui permet aussi de s’inspirer d’idées mis en place dans les différents pays afin de les développer, les partager et d’en informer les gens.

voyager en van ramasser déchets

@Unvoyagepourlaplanete – Landry Routhiau

voyager en van en hiver

@Unvoyagepourlaplanete – Landry Routhiau

 

Voyager en van, et ensuite ?

Pour le moment, Landry vit sur les routes grâce à ses économies et quelques dons. Il a déjà des idées pour la suite avec l’envie de développer notamment une association. Jusqu’ici, il a ramassé 450kg de déchets et plus de 4000 mégots. Il espère que son initiative motivera d’autres personnes.

voyager en van

@Unvoyagepourlaplanete – Landry Routhiau

Aujourd’hui, il sait qu’il ne reviendra pas dans ce modèle de surconsommation conçu et encouragé par l’industrie à travers les publicités diffusées sur tous les canaux médiatiques. Les gens ont pris l’habitude d’acheter et de jeter.

Ce premier voyage s’arrêtera en Juin. Mais de nombreux autres sont déjà prévus. Landry souhaite aménager un van plus grand ou une tiny house pour vivre à plein temps dedans.

voyager en van

@Unvoyagepourlaplanete – Landry Routhiau

 

Voyager en van

@Unvoyagepourlaplanete – Landry Routhiau

En savoir plus :