Joe, surnommée Joe Pirate, a 20 ans. Elle vit dans un C15 qu’elle a aménagé toute seule depuis 2 ans. Joe a fait le choix de rejeter le matérialisme pour adopter une vie simple avec très peu d’argent. Récup’ et minimalisme, la jeune femme s’est affranchie de la société de consommation.

La vie sur les routes : une grande histoire d’amour pour la liberté

Joe Pirate a toujours été attirée par la vie en camion aménagé. Ses parents et ses grands-parents en avaient et, petite, elle adorait les vacances où elle goûtait à la vie nomade. Elle était tellement passionnée par les voyages en van qu’elle fabriquait ses propres camions aménagés en Lego.

Alors qu’elle venait de passer le Bac et qu’elle s’était inscrite dans une grande école de dessin et d’animation, elle s’est rendue compte en s’installant dans un appartement qu’à 17 ans sa vie était déjà toute tracée. Et cette idée la déprimait. Elle a commencé à tout remettre en question et, au bout de 2 ans d’études, elle a fini par tout plaquer.

La jeune femme s’est s’acheté un Citroën C15, un petit utilitaire qu’elle a ensuite aménagé pour vivre sur les routes comme elle en rêvait depuis toujours.

C15 aménagé

@Piraterie à roulettes

C15 aménagé

@Piraterie à roulettes

Lorsqu’ils l’ont appris, ses parents ont été plutôt compréhensifs. Ses parents sont sculpteurs et, avant de se poser, ils ont beaucoup voyagé, alternant leurs études d’Art avec les virées en petit van aménagé.

Minimalisme et Récup’ : une petite maison sur roues pour vivre nomade

Joe est freegan depuis ses études. Le freeganisme consiste à récupérer gratuitement les aliments jetés à la fin des marchés et dans les poubelles des supermarchés. En adoptant peu à peu un mode de vie alternatif, la jeune femme s’est rendue compte de la quantité astronomique d’aliments gaspillés alors qu’ils sont encore consommables.

freegan gaspillage supermarché

@Piraterie à roulettes

 

fabriquer son propre poele Rocket DIY

@Piraterie à roulettes

Cela lui a permis de faire des économies durant ses études et c’est avec l’argent ainsi économisé qu’elle a acheté son C15 à 800 euros. Fidèle à ses convictions, l’aménagement de son espace de vie dans le C15 s’est fait petit à petit avec des objets de Récup’. Elle a par exemple fabriqué son propre poêle rocket à l’aide de boites de conserve.

 

La jeune femme a choisi le C15 car c’est un véhicule solide, qui consomme peu (4-5 litres au 100km), qui ne coûte pas cher à l’achat et qui est discret. Elle le surnomme d’ailleurs son « navire fantôme ».

fabriquer son propre poele Rocket DIY

@Piraterie à roulettes

Le minimalisme ne s’est pas imposé à Joe comme une nécessité, bien au contraire. Quand elle a décidé de vivre dans sa petite maison sur roues, elle a tout naturellement écouté son instinct et s’est adapté à une vie avec un confort minime. Son bonheur ne réside pas dans ses possessions matérielles mais dans ses rencontres et ses aventures.

minimalisme : vivre avec peu d'argent

@Piraterie à roulettes

Comment fait-on pour vivre avec très peu d’argent ?

Jo Pirate vit aujourd’hui avec 80 à 100€ par mois, parfois plus parfois moins. L’argent a une place très minime dans sa vie. Elle n’a pas le RSA et il n’existe aucune bourse à l’école de la vie. Jusqu’à maintenant, Joe vivait avec les sous qu’elle avait de côté. Mais la jeune femme a passé sa formation hygiène pour devenir tatoueuse. Elle va tatouer en guest dans des salons de tatouage. Plus tard elle aimerait aménager un camion plus grand aux normes d’hygiène afin de tatouer en continuant de voyager.

freegan gaspillage supermarché

@Piraterie à roulettes

intérieur van aménagé

@Piraterie à roulettes

Elle s’était fixé un budget de 150€ par mois au départ, mais petit a petit ce budget a diminué naturellement, sans se forcer. Elle trouve son bonheur ailleurs que dans les possessions matérielles. Du coup, elle achète très peu de choses. Elle dessine, elle lit beaucoup et prépare de gros repas avec les aliments récupérés qu’elle partage ensuite avec les gens rencontrés sur la route.

Le gros de ses dépenses va à au carburant mais elle ne se déplace pas tous les jours et ne fais pas de grandes distances.

 

Bilan d’une vie minimaliste en van aménagé

Joe s’est enfin trouvée et est heureuse ainsi. Elle se reconnaît dans les chansons de Keny Arkana et de Brassens. Voyager dans son camion aménagé lui a redonné foi en l’humanité. Elle va souvent dans des bars où elle ne consomme pas mais elle dessine et les gens viennent la voir pour discuter, pour lui offrir un verre. Elle donne ensuite ses dessins aux personnes qu’elle a rencontré parce qu’elle aime l’idée de l’échange humain qui apporte bien plus que l’argent.

dessiner un bar

@Piraterie à roulettes

Elle aime bien laisser ses dessins d’observation dans le lieu où elle les a faits ou les donner à la personne qu’elle a dessinée… Elle trouve ça poétique. Elle est libre de vivre de ses idées, de faire du bien autour d’elle. Ce sont les deux clés de son bonheur. Le seul regret qu’elle peut avoir c’est de ne pas pouvoir planter des arbres fruitiers sur un terrain pour manger de la vrai nourriture pour le moment. Mais elle aide les zadistes à planter des fruitiers.

dessiner un portrait réaliste

@Piraterie à roulettes

dessiner un portrait réaliste

@Piraterie à roulettes

Sa vie « alternative » lui a appris beaucoup plus de choses que tout ce qu’on lui a dit à l’école. Il y a un proverbe qui dit « lis des livres dans ta jeunesse mais n’oublie pas de les vérifier en voyageant ». S’instruire sans voyager ou voyager sans s’instruire, ça ne mène pas à grand chose…

Cette vie minimaliste sur la route n’est pas toujours simple, mais elle lui a appris l’ouverture d’esprit : les gens rencontrés sont tous différents mais la différence apporte une richesse incroyable !

En savoir plus