Geneviève et Eben Soltz ont décidé de tout plaquer en 2010 pour voyager à bord de leur voilier. Mais surprise, quelques semaines plus tard Geneviève apprend qu’elle est enceinte. Deux possibilités s’offrent alors au couple : renoncer à leur rêve et rentrer prendre une maison, ou se dire que leur fille allait grandir sur un voilier. Ils ont opté pour la deuxième solution. 6 ans plus tard, avec une deuxième petite fille, ils parcourent toujours les mers du monde.

grandir à bord d'un voilier enfants nomades

Tout plaquer pour parcourir le monde en couple à bord d’un voilier, tel était le plan de départ

Après leur mariage en 2008, Geneviève et Eben ont commencé par voyager en sac à dos. Puis ils ont eu la possibilité d’embarquer sur un voilier. Après cette expérience, impossible pour eux de revenir à une vie normale. Eben travaillait dans la vente. Même si son affaire était prospère, il rentrait tous les jours angoissé. Il dormait mal, avait des crises de panique. Le couple a alors décidé de changer de vie totalement de vie, de prendre le large. Ils ont vendu toutes leurs affaires, et leur maison, pour se payer un voilier et avoir quelques économies pour leur nouvelle vie.

Mais leurs plans sont totalement chamboulés lorsqu’ils apprennent qu’ils vont être les heureux parents d’une petite fille. Là où beaucoup de futurs parents auraient renoncé et seraient revenus à une vie sédentaire « rangée », eux ont décidé de continuer. Aujourd’hui, ils ne regrettent absolument pas leur choix.

La maman avoue volontiers que la vie n’est pas rose tous les jours. Les filles ont beaucoup d’énergie et l’espace d’un bateau est vraiment restreint. Heureusement, la majorité du temps, la famille fait du cabotage, et les enfants peuvent se dépenser sur les plages.

 

grandir sur un voilier grandir sur un voilier enfants

Grandir sur un voilier : la liberté de l’école à la maison

Les filles n’ont que 6 et 4 ans, du coup l’enseignement est encore basique, mais les parents ont tenu à ce qu’elles apprennent à consacrer du temps quotidiennement à leur instruction scolaire. Avant de tout quitter, Geneviève travaillait en tant qu’institutrice. Pour elle, l’école à la maison s’est très vite imposée comme une évidence.

Les filles ont des cahiers d’exercices qu’elles ont plaisir à faire. Elles sont toutes les deux avancées pour leur âge.grandir sur un voilier école à la maison

grandir sur un voilier école à bord

 

qwps7k0ylgwco_wo_akiceme1tkGrandir sur un voilier n’empêche pas aux enfants d’avoir une vie sociale, bien au contraire. Geneviève et Eben nous expliquent que leur vie nomade leur permet de rencontrer de nombreuses personnes, dont des familles qui ont également opté pour ce mode de vie alternatif. Devenus de vrais amis à force de se croiser, ils planifient des rencontres afin que les enfants puissent passer du temps ensemble. Ils accostent également très souvent et rencontrent les enfants des locaux ou des touristes. Ils sont tout le temps en contact avec les autres, et sont donc très loin d’être des ermites.

Grâce à cette nouvelle vie, le couple est présent quotidiennement pour ses deux enfants. Chaque jour est placé sous le signe de la découverte. Regarder leurs filles grandir sur un voilier est l’expérience la plus enrichissante qu’ils aient jamais eue la chance de vivre.

Pour le futur, le couple pense construire une maison entièrement autonome afin d’avoir un pied à terre.

toitslogosavoirplusEn savoir plus