Le Earthbag est une maison alternative construite avec des sacs de sable. Cette habitation écologique est également économique car les principaux matériaux utilisés pour la construction se trouvent facilement sur place et ont un coût très faible : le sable, la terre, l’argile, la paille et le bois. Atulya a sauté le pas de l’autoconstruction et a construit sa maison avec des sacs de sable pour un total de 5000 euros.

earthbag maison de sacs de sable

@ Atulya K Bingham themudhome.com

Construire un Earthbag : 6 semaines et 5000 euros

Atulya Bingham a vécu plusieurs années à Taiwan, puis en Inde. Lors d’un voyage en Turquie, elle tombe amoureuse des montagnes méditerranéennes et décide de s’y installer. Au lieu d’acheter une maison, elle opte pour l’autoconstruction d’un Earthbag. Le Earthbag est une habitation écologique de terre, simple et économique à construire.

Les avantages de la construction Earthbag sont nombreux. En plus d’être une habitation très solide, le earthbag est une maison alternative qui résiste au feu et aux tremblements de terre. Nul besoin de s’y connaître dans la construction et nul besoin d’un architecte, tout le monde peut se lancer dans l’aventure de l’autoconstruction de cette maison de sacs de sables.

Le principe est simple : des sacs remplis de terre empilés les uns sur les autres. Des fils de fer barbelés permettent d’assurer l’adhérence entre les sacs superposés. Une fois montée, la maison de sacs de sable est recouverte d’un enduit à adapter selon le climat, généralement à base de terre, d’argile et de paille.

Aidée d’une petite équipe, la construction se fait en 6 semaines.

maison sacs de sable construction

@ Atulya K Bingham themudhome.com

earthbag maison de terre

@ Atulya K Bingham themudhome.com

 

Vivre en totale autonomie dans une maison Earthbag

Lorsque la jeune femme a commencé à bâtir sa maison, il n’y avait ni eau ni électricité sur le terrain. Atulya a installé des panneaux solaires ainsi que des toilettes sèches.

maison de terre

@ Atulya K Bingham themudhome.com

Elle explique qu’en faisant le choix d’être autonome, le plus difficile est de trouver de l’eau. Avec un peu d’ingéniosité, on peut très bien vivre sans électricité. Elle a, par exemple, remplacé le réfrigérateur par des pots en terre partiellement enterrés. Pour l’eau, elle a creusé un puit et elle récupère l’eau de pluie.

earthbag autonomie

@ Atulya K Bingham themudhome.com

Elle a également un potager qui lui permet d’avoir des fruits et des légumes.

Atulya vit ainsi en autonomie au plus proche de la nature. Dans ce cadre reposant, elle peut enfin se consacrer à sa passion, l’écriture. Elle vit de la vente de ses livres. Elle espère inspirer d’autres personnes, et n’a pas hésité à écrire un guide sur l’autoconstruction d’une maison Earthbag disponible en libre accès sur son blog.

 

maison en terre

@ Atulya K Bingham themudhome.com

maison en terre et sac de sable

@ Atulya K Bingham themudhome.com

En savoir plus