Karin habitait dans un grand appartement avant de tout quitter pour vivre dans une Tiny House de 20m2 avec ses 2 enfants. Vivre en Tiny House en famille s’est très imposée comme une évidence pour la jeune femme. La Tiny House est une habitation alternative autonome qui offre de nombreux avantages.

Vivre en tiny house en famille

© La Côte

Vivre en Tiny House en famille : l’apprentissage d’une vie dans un espace restreint

La jeune femme a été séduite par l’idée d’un retour à une vie simple. La Tiny House est une maison écologique sur roues. Construite de bois, elles sont entièrement autonomes. En outre le fait d’être économique, cette alternative à la maison traditionnelle permet de vivre en harmonie avec la nature.

Tiny House nature

© swisstinyhouse

Karin avoue avoir eu peur au début de la cohabitation à cause de la petite superficie de la maison. En plus du chat, elle y habite avec ses deux enfants, Amélie, 9 ans, et Noah, 11 ans, en garde alternée avec son ex-mari.

Très vite, ses craintes se sont envolées car elle s’est rendue compte que vivre en Tiny House en famille était tout à fait possible.

La petite maison n’a rien à envier d’une grande, on y trouve tout le nécessaire : une cuisine équipée, une douche et des toilettes sèches… Karin prévoit prochainement l’installation de panneaux solaires. Chaque enfant dispose d’une chambre en mezzanine.

Tiny House mezzanine

© Karin Zurbrügg

Le bonheur de vivre ensemble

La cohabitation se passe très bien. La promiscuité n’est finalement pas un problème, bien au contraire. Karin donne l’exemple de son fils qui, lorsqu’il fait la tête, a tendance à s’isoler. Mais en vivant en Tiny House, l’isolation n’est pas possible, on est forcément obligé d’avoir de l’interaction avec les autres. Vivre en Tiny House en famille a donc développé le dialogue entre eux.

 

Tiny House famille

© Karin Zurbrügg

Les enfants se sont très vites habitués à vivre dans un petit espace. Ils ont appris à faire le tri dans leurs affaires, à séparer l’essentiel du superflu, à ranger pour ne pas encombrer l’espace de vie.

Le fait de payer un petit loyer pour le terrain qu’elle occupe lui permet également de faire des sorties à l’extérieur avec ses enfants. Vivre en Tiny House c’est en fin de compte que du bonheur.

Tiny House route

© swisstinyhouse

Finalement, Karin recommande à tous ceux qui voudraient se lancer de le faire sans crainte. La Tiny House n’est pas réservées uniquement aux couples, ou aux personnes seules.

Si vous souhaitez lui poser des questions, n’hésitez pas à faire un tour sur son site ici. Elle donne également des cours de Yoga !

toitslogosavoirplusEn savoir plus