Avant de vivre en bus en famille, les MYTAE avaient décidé de partir à la découverte de la France en roulotte

Maude et Yannick ont aujourd’hui trois enfants : Théo 8 ans, Arthur 5 ans et Emmy, la dernière arrivée âgée de 1,5 ans. Ils sont à ce moment de la vie où normalement les jeunes parents trentenaires commencent à acheter une maison, se poser pour le restant de leurs jours. Mais les MYTAE ont fait l’exact opposé. Ils ne voulaient pas croire que la vie se résumait à devoir aller travailler tous les jours pour payer une maison, et ne voir ses enfants que quelques heures par semaine. Ils ont eu le déclic en 2012 : ils ont alors décidé de tout plaquer pour vivre en roulotte avec leurs deux garçons, Emmy étant venue après. Ils ont ainsi vécu 2 années en roulotte sur les routes de France, avant de faire le choix de vivre en bus en famille.

vivre en roulotte en famille

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

Une roulotte familiale fabriquée maison

À l’origine, Yannick a fait des études en école de commerce et mais il a toujours été attiré par les énergies renouvelables, l’écoconstruction, la menuiserie, la boulangerie, le jardinage, la musique… Maude a fait des études littéraires et a passé un BTS design d’espace. Avec la venue de leur premier enfant, ils ont commencé à s’intéresser aux différentes manières d’éducation. Cette envie s’est renforcée avec la venue du deuxième : Maude a suivi une initiation à la méthode Montessori. Elle est à ce jour « parent éducateur ». Leur recherche de vie meilleure, en adéquation avec leur envie de vivre réellement ensemble, a abouti par cette aventure sur les routes.

roulotte en famille nomade

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

Las d’un rythme de vie à courir après l’argent, Yannick et Maude décident de tout quitter. Ils se munissent de deux chevaux de trait et fabriquent leur propre roulotte. Cela leur a demandé 9 mois de préparation. Puis ils sont partis sur les routes de France, au rythme des chevaux. Un nouveau mode de vie pour une vraie liberté, ne plus se focaliser sur la sécurité matérielle, mais le bonheur en famille.

Ils vivent ainsi dans la roulotte durant plus de 2 années. Fin 2014, la famille accueille une nouvelle venue : Emmy. Yannick et Maude décident alors de vendre leur petite maison sur roues pour un modèle plus grand. Ils optent alors pour un bus.

vivre et voyager roulotte en famille

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

roulotte voyage france

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

 

bébé en roulotte

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

education alternative

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

Une nouvelle vie de nomades à bord d’un bus avec leurs trois jeunes enfants

Le bus qu’ils ont acheté est un Saviem S53R de 1979. Le compteur affichait 550 000km. L’intérieur du bus fait 28m2.

Pour pouvoir conduire un tel véhicule, Yannick a dû passer le permis poids lourds.

Vivre en bus en famille demande au quotidien beaucoup d’organisation. Afin de gagner un peu d’argent, Yannick a décidé de faire des conférences. Ils vendent également des cartes postales à prix libre (vous pouvez en commander ici).

Le bus a été spécialement aménagé pour pouvoir y vivre confortablement en famille.

vivre en bus en famille

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

intérieur bus vivre en bus en famille

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

vivre en famille dans un bus aménagement

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

 

20160209_184329

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

chambre enfant bus aménagé

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

La vie de nomade n’est pas toujours facile. Comme dans tous les modes de vie il y a des passages difficiles. Mais ces passages ne représentent rien face à tout le bonheur que cette vie alternative leur apporte. Ce nouveau mode de vie permet aux enfants de s’épanouir dans la nature, loin du stress des notes et de la compétition à l’école.

L’un des autres avantages de vivre en roulotte ou de vivre en bus en famille c’est de pouvoir se déplacer partout avec sa maison. Ils vivent simplement, avec très peu, et ils n’ont pas besoin de plus. Ils ont compris que l’argent ne faisait pas leur bonheur, et que seuls le partage, les rencontres, l’échange, la nature pouvaient les rendre heureux.

À l’origine du projet, ils voulaient vivre sans argent. Aujourd’hui ils n’en sont pas loin. L’argent n’est plus au centre de leur préoccupations. Pour les dépenses, comme ils sont végétariens, ils troquent bien souvent les fruits et légumes. Pour le pain, ils récupèrent le pain de la veille généralement donné par les boulangeries. Ils s’en sortent avec quelques centaines d’euros par mois. Cela fait plus de 3 ans qu’ils sont sur la route, et, depuis qu’ils ont décidé de vivre en roulotte puis de vivre en bus en famille, ils n’ont jamais manqué de rien.

20160301_172508

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

20160302_180103

@Maude DEVESLY – www.mytae.fr

toitslogosavoirplusEn savoir plus